dimanche 1 février 2009

Possession maximale autorisée

Je vous avais parlé du revenu maximal autorisé, voici une variante en vrai.

Suite à un référendum ratifiant leur nouvelle Constitution, les Boliviens ont limité à 5 000 hectares la surface de terres que peut posséder un citoyen.
Si cette mesure n’est pas rétroactive, la nouvelle Constitution prévoit la possible réappropriation par l’Etat des terres (de plus ou moins de 5 000 hectares) improductives, n’ayant pas de «fonction sociale», où sur lesquelles se pratiqueraient le servage, le semi-esclavage ou l’esclavage – pratiques encore fréquentes en Bolivie.

Quand le Sud nous donne des leçons de bon sens...

Source : le monde diplomatique

2 commentaires:

Nicolas.S a dit…

IL ne faut pas oublier que le plafond de 5000 hectares n'est pas un plafond très élevé. On est tres loin de promouvoir les exploitations familiales avec une telle mesure. Il est tout à fait possible en plus, par des montages, de faire deux exploitations de 5000ha. Ce n'est pas pour faire mon rabat joie car cette constitution est une belle avancée démocratique, mais le capitalisme agraire de type latifundiste a encore de tres beau jour devant lui en Amérique du Sud.

Ceci dit, comme des mots comme protectionimse, nationalisation, regulation et capitalisme reviennent à la mode, il est possible que le terme "réforme agraire" finisse par réintéresser les politiques. Inch Allah

karmai

Jenny, Boris, Esteban et Manolo a dit…

Tu voulais sans doute dire "est un plafond assez élevé".

Voir le travail d'André Pochon sur la taille des exploitations viables pour approfondir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Pochon